Le cannabis au lieu des produits cosmétiques: le gouvernement aidera les entrepreneurs à créer des serres pour la culture du cannabis médical et des usines de fabrication à Yeruham. Parmi les avantages figurent des bourses d’emploi.
Lieu: Complexe de produits cosmétiques Emilia récemment fermé

Lire aussi : Vous avez payer des impôts à la vente d’un bien immobilier en Israel ? La solution pour recevoir en retour une importante partie de la somme.

Le gouvernement aidera Yeruham à devenir la capitale du cannabis en Israël

Jeudi dernier, il a été décidé de créer un comité gouvernemental dirigé par le ministre de l’Agriculture, Uri Ariel, avec la participation du directeur de l’Autorité pour le cannabis médical au ministère de la Santé, Yuval Landstafft, et des représentants des ministères des Finances et de l’Économie et de l’Institut Volcani afin de promouvoir la transformation de Yeruham en centre de culture et de transformation du cannabis. Les entrepreneurs bénéficieront de l’assistance du gouvernement, Yeruham se situant dans le domaine prioritaire national ‘A’, ce qui leur permet d’établir une activité industrielle beneficiant d’avantages considerables.

Le mois prochain (7 juillet), la conférence sur le « Cannabis Yeruham » aura lieu à Yeruham et les représentants de six grandes entreprises et de représentants de fonds d’investissement arriveront. La conférence présentera, entre autres, les avantages qu’ils recevront de l’État en tant qu’entrepreneurs: 30% de retour sur investissement en vertu de la loi sur l’encouragement des investissements, 7,5% d’impôt sur les sociétés, jusqu’à 40 000 dollars par nouvel employé et une option dans les zones de croissance de la région.

Tal Ohana, président du conseil de Yeruham

Tal Ohana, maire de Yerucham, a déclaré à Mammon que son modele était la petite ville de Smiths Falls dans le district de Montague au Canada, qui exploitait jusqu’en 2014 une grande usine de chocolatier de Hershey, qui l’a transférée au Mexique pour économiser les coûts de main-d’œuvre. Le déménagement a presque assommé la petite ville, qui compte environ 9 000 habitants. Une petite entreprise de marijuana à des fins médicales, qui employait un petit nombre de travailleurs, est entrée dans le bâtiment abandonné. La société, connue sous le nom de Knopi, a connu une croissance rapide et se négocie maintenant à la Bourse canadienne pour une valeur de 5 milliards de dollars. Elle emploie des centaines de travailleurs. Elle porte ainsi le nom de Cannabis Queen of Canada.

L’invitation à la conférence indiquait que Yeruham avait un projet de 5 000 dunams de serres pour l’agriculture, qui pouvait être affecté immédiatement à la culture du cannabis.

Israland suit l’evolution de yerouham depuis déja plusieurs années, si vous souhaitez connaitre nos offres sur les terrains ou l’immobilier dans cette region prometteuse, contactez-nous!

Le cannabis au lieu des cosmétiques

Les entreprises qui auront le potentiel de production et d’emploi le plus élevé seront invitées à opérer dans le bâtiment principal qui sera construit dans la zone de l’usine Emilia Cosmetics, qui a fermé ses portes ces jours-ci en raison de faillite économique. En outre, la possibilité d’établir à Yeruham une usine d’emballage de cannabis unique, qui emploiera 100 personnes, est à l’étude. L’objectif est de créer un « écosystème complet pour le secteur du cannabis – emballage, logistique et autres services ».