Le plan est l’un des plus vastes et des plus complexes approuvés à Kiryat Ata par les FDI, et a donc soulevé pas mal d’objections.

Lire aussi : Les heritiers de Sami Shimon rendent 9 dounam à l’Autorité Foncière Israélienne

Après 2 ans de négociations, le programme s’étendant sur 6 400 dunams a été approuvé.
Il comportera 12 000 logements, un hôpital de 2 200 lits, 1,2 million de mètres carrés de bureaux et un tram qui le traversera.

Le plan a été préparé par l’Autorité foncière israélienne par l’intermédiaire du bureau des architectes Dov Koren. Il s’agit de l’un des plans les plus vastes et les plus complexes approuvés par l’armée israélienne depuis la création de la commission en 2014. Naturellement, le plan a soulevé des objections et la discussion a duré près de deux ans.

Il est prévu de construire des immeubles de 6 à 18 étages, avec 1 300 appartements de moins de 80 mètres carrés, ce qui devrait coûter moins cher, ainsi que 1 400 logements protégés.

La promotion de ce plan impliquait la lutte des FDI, du chef d’état-major et de la municipalité de Kiryat Ata au ministère des Transports, dans le but de modifier les plans du bureau en vue de paver la route 781 entre Nazareth et Haïfa alors qu’elle traversait le nouveau quartier.

À la fin, il a été convenu que la route deviendrait une route urbaine, avec le passage à niveau du train léger reliant Nazareth à Haïfa.

La largeur de la route a été réduite de 150 mètres selon le plan initial à 45 mètres. Suite à l’approbation du plan de construction à Kiryat Ata, le plan pour l’établissement de la ligne de tramway sera également être validé.